Blog

Le mystère de la coralline

  • Analyse echantillons coralline
  • Eric et Leonie CTD par France

La quête se poursuit, en vain depuis notre départ de Nuuk... A défaut de coralline, de petites aventures agrémentent notre route : une histoire de plombs perdus puis retrouvés, des baleines dans un fjord ensoleillé pour mes 50 ans, un relevé hydrographique un peu sportif par 20 noeuds de vent, des passages étroits et très peu profonds entre les îles, de très vieilles tombes en pierre qui laissent apparaître des crânes et ossements, des exercices de français sur Harry Potter préparés par Léonie pour Aurore, le franchissement du cercle polaire pour la première fois pour Natasha, une délicieuse poêlée de coquilles St-Jacques, la récupération de notre compresseur de plongée...


Fjord de Nuuk

  • Fin de plongee
  • Belle collecte de coralline

Louis, marin-plongeur rencontré en Antarctique, et Natasha, étudiante en thèse en sciences de la terre à Toronto, ont rejoint notre équipage pour près de deux mois. Au programme, recherche de coralline le long de la côte ouest du Groenland, entre Nuuk et Qaanaaq.

La première semaine de mission est intense, dans le fjord de Nuuk, avec Lina et Emma. Superbes plongées, entre icebergs, glaces dérivantes et tombants vertigineux... Louis et moi remontons avec des sacs pleins de coralline, malgré quelques déboires avec les deux compresseurs du bord. Nos collègues plongeurs de Nuuk, dont les compresseurs tombent en panne eux-aussi, parviennent néanmoins à nous fournir quelques bonnes doses d'air comprimé, et la mission est assurée jusqu'au bout. Parties de cartes et rigolades témoignent du succès de ce début de mission ! C'est chargées d'échantillons que Lina et Emma repartent vers leurs labos respectifs, en Suède et en Angleterre.


Nuuk

  • Stage photo a bord de Vagabond

Vagabond est de retour à la capitale du Groenland. C'est là que, le 1er juin, commencera la mission scientifique 2019. Au programme, deux mois d'exploration sous-marine le long de la côte ouest pour collecter des échantillons de coralline, cette algue rouge qui raconte l'histoire de l'océan Arctique. La deuxième partie de la mission se déroulera au Nunavut.

Depuis Narsarsuaq, nos photographes sont gâtés par une belle navigation printanière, nous savourons tous ce cabotage groenlandais. Aurore et Léonie prennent des cours de photo avec Christian. Il faut dire que l'enthousiasme de Pascal, Claude et Robert pousse à appuyer allègrement sur le déclencheur !

En quittant Ipiutaq, Vagabond a heurté assez violemment un haut fond. Une plongée m'a permis de constater l'absence de dégât, juste une éraflure et un peu de peinture en moins. Une fois de plus nous apprécions la robustesse de notre fidèle coque rouge.


Ipiutaq

  • Leonie et Aurore a la bergerie d Ipiutaq

En arrivant en début d'après-midi, nous (papa, maman, Aurore, Christophe, Ronan et moi) n'avions qu'une envie : débarquer. On a retrouvé Agathe et Ina sur la plage puis, nous sommes partis à la bergerie. Comme c'était la période des agnelages, il y avait plus de travail qu'à l'accoutumée; en plus de les nourrir, il fallait aider les brebis à mettre bas et donner le biberon aux agneaux dont les mères n'avaient pas de lait. En fin d'après-midi, nous avons retrouvé Kalista qui a pris la relève pour que nous puissions aller préparer le diner, nous reposer et, pour les mamans papoter ! Nous avons diné au bateau et on a décidé qu'Aurore et moi pourrions rester dormir chez eux. Quand nous avons débarqué il était tard, et nous sommes directement allées à la bergerie où, avec Ina, Agathe et Linda (leur stagiaire) nous devions veiller jusqu'à 3h du matin. Cette nuit là, il y a eu une naissance, des jumeaux. C'était impressionnant. Le lendemain matin, c'était séance détente (j'ai beaucoup lu!!!)... A midi, Aurore et moi sommes retournées sur le bateau pour déjeuner. Nous avons alors décidé qu'Aurore et moi pourrions rester dormir une nuit de plus pendant que papa et maman emmenaient Christophe et Ronan prendre l'avion à Narsarsuaq et prendre 4 photographes...


Ipiutaq, première escale groenlandaise

  • Ipiutaq et Vagabond depuis montagne 700m

Très belles retrouvailles hier avec nos amis Ina, Agathe et Kalista, à la ferme d'Ipiutaq, près de Narsaq, dans le sud du Groenland. C'est la pleine saison des naissances, les brebis demandent toute leur attention ! Mais ils sont ravis de faire une pause le temps d'une soirée à bord de Vagabond. Puis Aurore et Léonie les accompagnent pour la veille nocturne à la bergerie; c'est aussi l'occasion pour elles de dormir à terre avec leur copine Ina (12 ans).

Après ces bons moments partagés et de belles balades dans les environs, c'est finalement sans les filles que nous partons pour le fond du fjord, jusqu'à Narsarsuaq, d'où Christophe et Ronan doivent prendre un avion demain matin. C'est là aussi qu'embarquera la prochaine équipe, Christian et ses 3 stagiaires photographes.

Je peine à réaliser que nous sommes déjà au Groenland, nous n'avions jamais commencé une saison estivale aussi tôt ! La nature est superbe au sortir de l'hiver, c'est savoureux après une traversée de 5 jours depuis Terre Neuve. Il y a eu un peu de houle au début, et des moments difficiles. Puis de l'autre côté de la mer du Labrador, l'arrivée fût totalement magique. Ecouter Eric Clapton en franchissant la dorsale Erik (le Rouge), plutôt chouette pour la Saint Eric !

Vagabond était dans son élément. Certes, un courant de près de 2 noeuds cherchait à nous repousser vers l'ouest, vers le large, et le brouillard givrant ne facilitait pas notre progression, mais nous étions tous heureux de retrouver les glaces, sous un clair de lune sans vent. Il s'agissait de se faufiler jusqu'à la côte, de franchir ce pack venant de la côte Est, apporté par les courants. Fatigués mais ravis, nous entrions enfin dans les fjords le dimanche 19 au matin, les filles rayonnaient autant que le soleil qui nous réchauffait. Oui, tout cela nous manquait terriblement et c'est un grand bonheur d'être de retour dans l'Arctique pour une nouvelle mission.


Saint Anthony

  • Saint Anthony
  • Neige pour la fete des meres a St Anthony Terre Neuve

La houle est encore de 5m au large, alors nous patientons jusqu'à demain avant de quitter Terre Neuve pour faire route vers Narsaq au Groenland. Il y a 8 ans, jour pour jour, nous quittions Brest avec la même destination !

Ici la saison de motoneige se termine tout juste, et le brise-glace de la garde côtière est venu il y 3 semaines pour libérer les bateaux de pêche. Comme chaque année, une dizaine d'ours blancs ont été vus au début du printemps. Les élans, eux, sont présents toute l'année.


Dans le vif du sujet

  • Ronan apporte deux crabes des neiges
  • Timonerie Vagabond version 2019

L'amarinage se poursuit, les conditions sont clémentes, les pêcheurs courtois : "de quel côté voudriez-vous passer ?". Le nouveau radar, le projecteur avant et le chauffage sont très appréciés pour cette première nuit de navigation dans les glaces qui descendent en nombre de l'île Baffin et du Labrador. A Musgrave, nous retrouvons un technicien pour un dernier réglage du radar, et pour laisser passer un petit coup de vent. C'est le début de la saison de pêche au crabe des neiges, et on se régale.


Saint-Jean de Terre-Neuve

  • Christophe Leonie peinture
  • France le 4 mai 2019 devant le port de St-John-s

A 9h ce mercredi matin, nous quittons le port très protégé de Saint-Jean, fin d'une escale technique intense. Vagabond est prêt pour sa prochaine mission, cap sur le Groenland !

Ce fût dix jours de travaux et révisions en tout genre : peintures, moteurs, matériel de plongée, pompes de cale, extincteurs, feux de navigation... et même un radar tout neuf, puisque son prédécesseur a rendu l'âme. Le bras pour le sonar multifaisceau, qui sera utilisé pendant le mois d'août, a été conçu et testé avec l'aide de Kirk et de Andrew. Grâce à Dana et Patrick, rencontrés le jour de notre arrivée à Saint-Jean, nous avons profité d'un énorme pick-up rutilant pour toutes nos courses. Merci aussi à Rick d'Ocean Quest et à sa fille Jill, à Tony d'Atlantic Electronics, à Jerry le Marine Insultant, à Ben pour ses cookies... pas aux douanes pour avoir gardé nos bouteilles. L'équipage a été bien occupé, sous l'expertise de Christophe, et Ronan nous a rejoint dimanche soir pour deux semaines.

Vagabond n'avait pas fait escale dans une ville aussi grande depuis 2011; une population aussi accueillante et serviable que la brume et les icebergs sont présents !